La pédagogie Steiner-Waldorf

« L’école propose une structure avec un contact important avec la nature, avec les saisons, qui mettent l’enfant dans un contexte favorable pour son apprentissage et son développement. L’enfant est respecté dans son individualité et son unicité. Il n’est pas une page vierge sur laquelle l’école doit venir imprimer des savoirs, mais davantage un être possédant un potentiel que l’on va permettre de se révéler. Nous pouvons favoriser alors une reconnaissance de l’être dans ses potentialités et le guider vers sa pleine expression. »

Rebecca SHANKLAND, formatrice en santé publique, Docteur en psychologie clinique et en psychopathologie (université Paris 8)

Rudolf Steiner (1861-1925) a proposé de fonder le travail des pédagogues sur une connaissance élargie de la nature humaine et de l’évolution de l’enfant. De cet élan pédagogique est né le mouvement dit des écoles Steiner-Waldorf.  Il existe aujourd’hui plus de 1000 écoles et 2000 jardins d’enfants de ce type à travers le monde.

 
Un petit film réalisé par un élève explique les fondamentaux …et avec un peu d’humour …Découvrez le !

Une synthèse intéressante du programme de la 1ère classe (6 / 7 ans) à la 8ème classe (13 / 14 ans). Les enfants apprennent deux langues vivantes dès la 1ère classe, tous les enfants savent lire en fin de 2ème classe.

La France fait figure de parent pauvre avec seulement 22 établissements sur les quelques 700 que compte l’Europe aujourd’hui, dont un peu plus de 200 en Allemagne où elles ont été reconnues d’utilité publique. Les écoles Steiner défendent des principes de solidarité et d’équité sociale qui s’appliquent dans la pédagogie mais aussi dans l’organisation de l’école  « une école pour tous financée par tous ».

Pour Rudolf Steiner, l’école est le lieu privilégié d’évolution et de transmission de valeurs et de connaissances. La pédagogie doit permettre à l’enfant de grandir et d’évoluer en acquérant des connaissances, des aptitudes, des facultés sociales, des ressources créatives ainsi que le sens de l’initiative et des responsabilités.

C’est encourager l’enfant et l’adolescent à développer le plaisir de découvrir, à apprendre, à se forger son propre jugement, à acquérir son autonomie et à agir dans le respect des autres et de l’environnement. L’enseignement artistique est également important car il éveille l’intérêt et aide à l’apprentissage par le concret. Deux langues étrangères sont enseignées dès le CP, elles favoriseront l’ouverture au monde.

La pédagogie respecte profondément la nature de l’enfant au cours de sa croissance corporelle, psychique et spirituelle. Les enfants d’un même âge restent ensemble et sont accompagnés pendant plusieurs années par le même professeur et une équipe pédagogique stable autour d’eux. Une relation de confiance s’établit dans la continuité qui favorise une croissance et une maturation harmonieuses des enfants.  Il n’y a pas de notes mais des évaluations, donc pas de sentiment d’échec mais l’encouragement à travailler pour soi, à trouver en soi la motivation de son action, c’est l’apprentissage de la responsabilité et donc de la liberté.

Les conclusions du Comité pédagogique initié par la Fédération Steiner-Waldorf :

 

 

Les 10 points marquants de la pédagogie Steiner-Waldorf, cliquez ici ou en lecture ci-après

 

Pour en savoir plus, ici vous accèderez aux fondements de la pédagogie Steiner-Waldorf présentés par la section pédagogique du Goetheanum